Accueil du site > Les spectacles professionnels
Les spectacles professionnels

Les spectacles en cours de diffusion

Le Monde point à la ligne

de Philippe Dorin (Pièce éditée par l’école des loisirs)

« Au début, le monde était bien rangé au fond d’une armoire, dans une maison, chez une petite dame, et un chien montait la garde. Un jour, un petit garçon est entré, en pleurant. Il s’est précipité vers l’armoire pour y prendre un mouchoir et il a mis un tel désordre que le monde s’est renversé. Du monde d’avant, il ne reste que ce petit mouchoir. Qu’est-ce qu’on peut faire avec un mouchoir ? Toute une histoire ! »

Le Monde point à la ligne entraîne petits et grands dans un voyage vers l’imaginaire. Assis autour d’une corde délimitant l’espace scénique, ils assistent à la naissance d’un monde où des feuilles de papier de différentes couleurs symbolisent les mers et les montagnes, où une petite rivière dort dans un bocal, où la canne à pêche est un pinceau géant…

Dès le début, le petit Léo invite le public dans son parcours initiatique où sont livrées les clés pour créer une histoire. Autour de la thématique de la naissance de l’écriture et grâce à une scénographie simple mais forte en symboles, nous donnons des détails, des indices qui transportent les spectateurs dans leur propre imaginaire. Ils deviennent alors acteurs et créateurs d’un univers.

Loin d’être pédagogique, Le Monde point à la ligne ouvre les portes du rêve sans donner aucune leçon, aucun chemin préétabli… juste en montrant au public l’ampleur et la magie du monde qui s’offre à nous quand on se faufile dans notre imaginaire. Etre au début un simple spectateur de l’histoire du petit Léo, pour se transformer en acteur… et surtout avoir envie de continuer cette exploration sans fin loin des portes du spectacle.

Comédiens : Vincent Claustres et Frédéric Chinzi
Metteur en scène : Fanny Parra

Le Monde, point à la ligne a été créé à Villeneuve sur Lot le 17 décembre 2008. D’autres représentations ont suivi : L’école Raymond Claverie d’Eysines le 17 mai 2011, lors de la manifestation Zest sur la place Buscaillet à Bordeaux le 08 octobre 2011, à l’OCAC (Office Culturel et d’Animation de Cenon) le 14 décembre 2011. En cours de diffusion.

CANDIDATURE POUR LES SCENES D’ETE EN GIRONDE 2015

Fiche technique et plaquette disponible.

L’Etrange vie de Jack

crée par Vincent Claustres

« Bonjour, je m’appelle Jack Kellyjohns. Suite à une attaque sauvage de pigeons, je suis devenu ornithophobe, la phobie des oiseaux. Après cela, je suis resté des mois, seul, les volets fermés. Mais un jour, dans mon grenier, j’ai découvert une boîte. A l’intérieur, sur des bouts de papier, j’ai pu lire des mots doux, intelligents, blessants, fantastiques, marrants, romantiques. Je ne sais pas pourquoi, ces mots m’attirent, me hantent. J’ai fini par en déchirer un. Phénomène surprenant, me voilà transporté dans de multiples histoires. Magie, divinité, folie, peu m’importe. A chaque fois que j’ouvre cette boîte, je revis et vous…vous prenez vie ».

L’étrange vie de Jack est un solo d’improvisations dont les thèmes sont inscrits par le public sur des bouts de papier avant l’entrée en salle.
Ces bouts de papiers se retrouvent, comme par magie, dans la boîte de Jack et certains, tirés au sort donnent naissance à des histoires uniques et fantastiques.

Ce spectacle est une création sur l’instant, enrobée par une mise en scène simple et intimiste. Au-delà du geste et de la mise en place des situations, les changements entre les divers personnages interprétés nécessitent une technique et une rapidité d’esprit et de corps.

Le public assiste en direct à une réelle performance artistique du comédien. Cette formule, adaptable en tout lieu redonne son sens au théâtre populaire qui fait participer le public dans une ambiance détendue et conviviale. En trois mots : « Vas y Jack ».

Comédien : Vincent Claustres
Metteur en scène : Fanny Parra
Technicien lumière : Matthieu Dumas ou Sylvain Viole

L’étrange vie de Jack a été crée le 10 mars 2012 à Eysines. Spectacle en cours de diffusion. Fiche technique et plaquette disponible.

Les spectacles en cours de création

Le spectacle en cours de création

Nous avons toute la mort pour mourir, réécrit et remis en scène par Fanny Parra. Création prévue pour 2017.

Les spectacles rangés dans le carton

Babylone Toquée

écrit et mis en scène par Fanny Parra

Babylone Toquée est une création née en 2009. Ambitieux, le projet ne cesse d’accumuler malchance et départs d’artistes. L’équipe est lourde et les résidences difficiles à trouver. Nous avançons lentement car à chaque départ, il faut remanier. Les professionnels qui nous suivent depuis 2009 nous ont perdus de vue en 2011. Si nous faisons le bilan : Les spectateurs sont au rendez-vous : environ 150 fin juillet 2010 et les professionnels sont intéressés par notre travail mais il manque une clarté, une mise en scène plus cohérente, un vrai choix des disciplines participantes.

En 2009, Babylone Toquée, c’était :

Il était une fois, des personnages toqués de par leurs tocs, de par leur idée de partir. S’évader, s’enfuir d’une société qui leur fait peur. Pas besoin d’emporter grand-chose vers le voyage de la liberté mais encore faut-il avoir l’esprit assez ouvert pour saisir toutes les opportunités et c’est justement ce qui leur manque. Ils attendent ce qu’on attend tous : le Rêve. Quand certains se contentent de fermer les yeux, d’autres voient dans le rêve les couleurs qui rendent la vie un peu plus belle. Babylone Toquée est une microsociété décadente qui tente à tout pris de sortir du matérialisme, de l’apparence, de l’argent et qui n’y parvient pas car elle ne peut concevoir que le rêve est la solution à tout son mal être. Ce n’est pas un drame, ce n’est pas une comédie non plus, c’est un divertissement qui laisse à penser.

Écriture et mise en scène : Fanny Parra
Création musicale : Laurent Eyquem et Julien Loko
Création plastique : Enic et Elodie Castillo
Création costume : Emmanuelle Tighilt et Elodie Castillo
Conception affiche : Enic
Photos : Aimie Bidault
Archibald Mango : Frédéric Chinzi
Minus Quartier : Julie Araguas
Verità Banal : Amélie Golia / Aurélie Girveau
M. Noctambus : Fabien Ratier
M. Météo : Hervé Richard
Mademoiselle Ballade : Jessica Layre
La Musique : Laurent Eyquem
Le Chef d’orchestre : Thomas Sauvée
Création lumière et régie son : Matthieu Dumas / Sylvain Viole

Dates de représentation :
24 juillet 2010 et le 15 janvier 2011
au Théâtre Jean Vilar à Eysines

Nous avons toute la mort pour mourir

Ancienne version

Nous avons toute la mort pour mourir a été crée en juin 2007 à « la Sauce » (Targon) ; en octobre 2008 au Centre Culturel de Villeneuve sur Lot (47), le 20 avril 2008 au Théâtre Jean Vilar (Eysines), le 15 août 2008 à Labastide d’Armagnac, Landes, 40 et clôture sa tournée les 7, 8, 9, 10 mai 2009 à L’œil La Lucarne (Bordeaux, 33).

« Un espace vide, des murmures et des pleurs. Le froid, la solitude et l’obscurité. La pièce commence sur une touche dramatique qui dévie peu à peu vers une ambiance festive. Les personnages ne sont que langage. Leur corps est symbolisé par les bancs de bois et leur esprit se reflète dans la lampe torche. Ces trois éléments tentent désespérément de se détacher les uns des autres au rythme d’une écriture saccadée et dynamique.
Dans ce travail, l’intérêt a été de développer une conception de la mort qui défie tous les tabous ou les idées reçues. Un éternel recommencement qui peut faire rire ou pleurer.
On passe sa vie à l’apprentissage de la solitude, de l’Amour, de l’habitude. Et pour avancer, on s’écoute, on se raconte, on se cherche. Quelle est la finalité de ce jeu face à soi-même ? Partir sans un regret, un remord, une haine ou se retrouver encore et toujours face à soi-même au milieu des autres ? »

Ecriture et mise en scène  : Fanny Parra
Photos : Aimie Bidault
Conception affiche : Elodie Castillo et Jérôme Cauhapé
Paulin Arval  : Patrice Verdeau
Corolle Farfalle : Sandrine Samaritano /Amélie Golia
Machin Skaravitch : Christophe Leoni /Benjamin Levêque
Horace Terre : Anthony Tejero
Jon Pravier : Yohan Antoine
Paloma Conception : Luna Ducoffe
Palius Cijium : Frédéric Chinzi
Marcel Dupont : David Fimat

© Théâtre du Carton pâte 2012  |  web by Eric Vitasse | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0